Pipe(Calumet)
Lors des réunions, ou lors des rencontres avec d'autres tribus, la pipe fait le tour.  Tous les gens rassemblés fument à partir de la même pipe en guise de bonne entente et de paix.

Calumet de la Paix
Chez les Autochtones d'Amérique du Nord, quand le chef de la tribu allume le calumet de la Paix, c'est une façon de déclarer que ses intentions et celles de son clan sont pacifiques. Le calumet est généralement richement décoré de plumes, de perles ou de crin de cheveux.

Le calumet
Le tuyau est d'un bois tendre, facile à forer ou tarauder : saule, le frêne utiliser par les Lakota  , l'érable utiliser par les Abenaki  car l'Esprit aurait sculpté l’Abénaki et sa compagne dans le grand frêne ,peuplier. Le fourneau doit résister à la température de combustion du tabac ; il est fait de pierre, de préférence noire ou stéatite, mais surtout d'une pierre tendre et rouge : la catlinite Cette fumée du calumet s'élève droit vers le monde de l'Esprit. Mais il s'agit d'une force qui agit dans les deux sens. Le pouvoir descend en vous avec la fumée, par le tuyau du calumet. Désormais les hommes prendront la Pipe et enverront leurs voix au Grand-Esprit. Ces sept cercles que tu vois sur la pierre signifient beaucoup de choses, car ils représentent les sept rites selon lesquels la Pipe sera utilisée.  Le premier grand cercle représente le premier rite que je vais vous transmettre, les six autres cercles représentent les rites qui vous seront révélés directement en temps voulu. Regarde-moi, car c'est moi qu'ils prendront en bouche, c'est grâce à ceci qu'ils deviendront saints. Celui qui garde l'âme d'une personne doit être un homme vertueux et pur, et il doit se servir de la Pipe afin que tous, avec cette âme, envoient ensemble leurs voix au Grand-Esprit. Le fruit de votre Mère la Terre, et le fruit de tout ce qu'elle porte, seront ainsi bénis, et ton peuple marchera alors selon le mystère dans le chemin de la vie. Elle tenait le tuyau de la main droite et le fourneau de la gauche, et c'est ainsi que nous avons tenu le calumet jusqu'à aujourd'hui. Elle instruisit nos Anciens, leur montrant comment se servir de la Pipe. Elle la bourra de tabac d'écorce de saule rouge. Puis elle fit le tour de l'autel dans le sens du soleil, ou des aiguilles d'une montre.. Après cela, elle enseigna à prier avec le calumet, en l'élevant vers le ciel, puis en le pointant vers la terre, et ensuite dans les quatre directions d'où le vent souffle.
La tâche qui vous a été donnée est aussi importante que celle du guerrier et du chasseur. Ainsi le calumet sacré est aussi ce qui lie les hommes et les femmes dans un cercle d'affection. Il est le seul objet rituel qui soit l'oeuvre commune de l'homme, pour son tuyau et son fourneau, et de la femme, pour sa décoration de plumes d'oiseaux. Pendant une cérémonie de mariage indienne, l'époux et l'épouse se saisissent du calumet en même temps, et on leur passe aux mains le lien d'étoffe rouge qui les unit pour la vie.

Le tabac
L'usage du tabac est très ancien. On s'entend généralement pour dire que sa domestication remonte à quelque 8000 ans, ce qui en fait l'une des premières plantes à être domestiquée. Chez les Autochtones de l'Amérique du Nord, le tabac revêtait des propriétés sacrées, magiques. On l'utilisait pour établir des «ponts» entre le monde des hommes et celui des esprits. Pour ce faire, on le mâchait, on l'infusait, on l'inhalait ou encore on le prisait. Plus particulièrement, chez les nations amérindiennes .En fait, ce qu'on fume dans le calumet n'est pas vraiment du tabac... Ne vous imaginez pas non plus que ce soit un certain végétal aux propriétés stupéfiantes !
Dans le calumet on fume du kinnikinnik (' mélange ' en ojibwa) ou chanshasha. Ce produit est l'écorce interne séchée de l'aulne rouge (parfois d'espèces de troènes). Son amertume oblige d'y ajouter une part égale de tabac et un soupçon de plante odoriférante. La préparation de ce mélange est rituelle.
Le tabac indigène (nicotina rustica et espèces voisines) était cultivé par certaines nations ou récolté dans la nature. Les Européens introduisirent ensuite le' vrai ' tabac (nicotina tabacum) d'origine sud-américaine. 
La cérémonie du 'Smudge' consiste à faire brûler un mélange de quatre herbes.Les quatre herbes traditionnelles utilisées pour le Smudge : La Sauge (Est) Le Cèdre ( Sud) Le Foin d’odeur (Ouest) Le Tabac ( Nord)

Suite
Page d'acceuil