La Nouvelle-France. Selon les recherches de l’historien Marcel Trudel, il y a eu, du début de la colonie à 1800, plus de 4000 esclaves en Nouvelle-France, dont les deux tiers étaient des Amérindiens et le tiers, des Noirs. De 1670 à 1800, il a répertorié 1200 propriétaires. Le premier esclave, Olivier Lejeune, serait arrivé de Madagascar en 1628 et appartenait à Guillaume Couillard.

Une pratique courante. Des personnalités comme Frontenac, Madeleine de Verchères, des nobles, des membres du clergé, des marchands et des agriculteurs ont possédé des esclaves. S’il y a eu plus d’esclaves dans les colonies américaines, la proportion d’esclaves par habitant en Nouvelle-France demeure importante, compte tenu de la faible population de l’époque.

L’esclavage chez nous,   un sujet occulté, 2008 marque les 175 ans de l’adoption de la loi sur l’abolition de l’esclavage. Serge Bouchard, en compagnie de Paul Fehmiu-Brown, situe la place de l’esclavage dans le développement du Nouveau Monde. Seul le Québec n'a pas aboli la loi sur l'esclavage.
                               Membertou. Notre histoire commence en 1605. Les Algonquins ont chassé les Iroquois
                                       des pays Hochelaga et Canada.
                                       La couronne de France s’est  retirée depuis 60 ans   de la vallée du Saint-Laurent.
                                       Cependant, les commerçants français sillonnent encore ces routes d’eau pour le commerce
                                       très lucratif des fourrures.
                                       Les pêcheurs et baleiniers continuent  à exploiter les ressources du golfe.

                                Le chef Membertou. Serge Bouchard raconte l'histoire de ce personnage étrange, chef micmac,
                                        qui fait partie des débuts de l'Acadie française. Ce vieillard savant, shaman, herboriste, homme
                                        du monde, esprit ouvert, scella pour un siècle et demi les amitiés franco-micmaques.
                                       Transportons-nous au cœur du Migoumague, dans la province du Kespitoukik, où le vieux chef micmac
                                       Membertou s’apprête à accueillir Samuel de Champlain.

NB: Remarquez ici que Membertou est représenté avec la barbe!
Tessouat dit le Borgne de l’île
En 1603, la France qui, après l'échec de Cartier et de Roberval, s'était retirée de la Nouvelle-France, revient à la charge. Le roi nomme Champlain gouverneur en titre. Quelques années plus tard, en 1625, les Jésuites viennent sauver les âmes et s'enrichir grâce à la traite des fourrures. En 1627, la Compagnie du Saint-Sacrement, une société secrète de dévots, voit le jour. Molière les prend à partie dans sa pièce Tartuffe. C'est cette compagnie qui envoie les Montréalistes fonder Ville-Marie en 1642.

Le protecteur des Montréalistes
Tessouat est un personnage fascinant. Ce chef algonquin des Kitchesipirinis est un des hommes politiques les plus importants, liés à la naissance de la Nouvelle-France.


Page 1
A regarder Dictionnaire des esclaves
Page d'acceuil
La loi sur les indiens
Page 2